BIOGRAPHIES

Claire Duhamel

Présidente - directrice générale









 

Claire Duhamel est originaire de Montréal. Elle oeuvre dans l'enseignement du français oral depuis près de 50 ans.

En 1985, en collaboration avec les écoles de diction du Mouvement parlons mieux, elle crée le Concours annuel de poésie du Mouvement parlons mieux.

Collaboratrice au programme de littérature française de Santa Fe en Argentine, auprès de Madame Graciela Cimino.

Madame Duhamel a occupé le poste de directrice des Études, directrice des Relations extérieures à la Société du bon parler français (Mouvement parlons mieux) En 1996, elle a accepté de prendre la relève du Mouvement parlons mieux. Elle en est depuis la Présidente - directrice générale.

Prix et récompenses


Certificat de reconnaissance de l'Institut de diction française  -  Chevalier de la Société du Bon parler français  -  Grand Chevalier de l'Ordre académique Honneur et Mérite du Mouvement parlons mieux  -  Ordre de la fidélité française en Amérique, décerné par le Conseil de la vie française en Amérique en reconnaissance de la diffusion du français pour la province de Québec.

Stéphane Verdier

Vice-président général - Secrétaire général

Stéphane Verdier est né à Montréal dans un environnement familial qui le baignait dans l'univers de langue française. Sa mère et sa tante étaient toutes deux professeures de diction.

C'est très jeune qu'on l'initie au " bon parler français ". Il a commencé des cours de Français oral dès l'âge de trois ans au Studio Liette-Duhamel, affilié à l'Académie des écoles de diction de la Société du Bon Parler Français.

Il a poursuivi ses études en diction pendant de nombreuses années, pour ensuite étudier en Communications à l'Université de Montréal et ensuite à l'UQAM en Photographie puis en Russe au département des langues. Stéphane a aussi parfait son apprentissage du métier de communicateur à l'École de radio et d'élocution Promédia.

Stéphane a travaillé auprès d'organes de presses et de communications majeurs tels la Société Radio-Canada, Presse Canadienne et Agence France Presse. Journaliste sportif au défunt TV Pop, il était aussi scripteur pour Guy Lafleur, alors porte-couleurs des Rangers de New-York de la LNH.

Sa carrière de comédien, annonceur et animateur l'a mené en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et en Amérique où il a joué à Las Vegas dans le spectacle MYSTÈRE du Cirque du Soleil. Il a joué dans plus d'une quarantaine de productions au théâtre, au cinéma et à la télévision. On l'a vu dans plus d'une trentaine de publicités dont celles de Bell Affaires pendant plus de quatre ans.

Depuis 22 ans, Stéphane est co-organisateur du Concours annuel de poésie du Mouvement parlons mieux.

Depuis 1986, il s'intéresse aux sports de trampoline à titre de juge dans toutes les disciplines et aussi comme annonceur. Ainsi, au fil des ans, il a ouvré dans plusieurs dizaines de championnats mondiaux, internationaux, nationaux, provinciaux et régionaux. En 2005, il s'associe à la prestigieuse compétition de gymnastique, GYMNIX INTERNATIONALE, présentée annuellement au Centre Claude-Robillard à Montréal.

Stéphane Verdier est reporter attitré à la couverture du Canadien et des Alouettes de Montréal pour Sympatico Msn, média qui diffuse sur la toile.

Avant de devenir vice-président du Mouvement parlons mieux, il a été co-organisateur du concours LES ORATEURS DE DEMAIN puis adjoint de direction aux Relations publiques.

Pierre-Ozias Gagnon

Directeur  -  Conseiller linguistique

Pierre-Ozias Gagnon, originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, publie en 1968 un premier roman À la mort de mes vingt ans aux Éditions du Jour de Jacques Hébert.
Il étudie, se marie et travaille à divers métiers dont celui de traducteur pour IBM Canada, de réviseur et de coordonnateur des communications pour Générale Électrique du Canada et finalement de conseiller en francisation pour l'Office de la langue française devenu récemment l'Office québécois de la langue française.

En 1980, il fonde le premier journal local de Brossard, Brossard Éclair qui obtient depuis le succès que l'on sait. En 1984, il vend ce journal à Michel Auclair du Courrier du Sud qui le revendra à son père, Jean-Paul Auclair qui, lui, céderas 50% des actions de son entreprise à Québécor.

D'autres cieux l'attirent, d'autres intérêts se manifestent. Après un silence religieux dont il sort pour entrer en poésie, il lance en 1990 Éditions pour tous, la première maison d'édition véritablement de Brossard et Univers Cités, recueil de poésie de 597 pages.

Ce recueil de poèmes l'amènera à s'impliquer auprès du Mouvement parlons mieux en tant que membre du conseil d'administration, de membre du jury du Concours de poésie et d'éditeur des soixante poèmes gagnants.

Avec le temps, la jeune maison d'édition se développe et prend de l'expansion grâce à un concept qu'elle met au point et raffine, celui de l'édition à risques partagés ou d'aide à l'édition. Elle publie son premier best-seller NEIGE de Florence Nicole dont la vente atteint des sommets inégalés chez Québec Loisirs.

Éditions pour tous compte maintenant plus de 50 livres à son actif et recherche toujours de nouveaux auteurs prêts à investir dans leur travail dans une aventure où se partagent les risques et le plaisir de la création et de l'édition.